Solidaires dans les luttes, solidaires contre l’Industrie du Châtiment !

Nous écrivons en solidarité avec toutes les personnes incarcérées, en France et ailleurs.

Nous reconnaissons que les injustices auxquelles nous sommes confronté.e.s en prison sont enracinées dans le colonialisme, le racisme et le capitalisme.

Nous savons que les prisons sont là pour maintenir des structures de pouvoir raciales, économiques et sociales, et que les récits et les politiques sévères en matière de sécurité criminalisent les communautés opprimées.

Partout, de Honk Kong au Chili, de la France au Canada, la brutalité policière de l’application de la loi et la surreprésentation des communautés racisées et pauvres n’est pas une aberration. Les prisons sont destinées à faire disparaître certaines communautés ciblées.

Nous exprimons notre entière solidarité et notre respect pour toutes les actions menées contre le pouvoir carcéral, contre l’enfermement des personnes, quelles qu’elles soient et d’où qu’elles viennent. Nous exprimons notre solidarité avec toutes et tous les détenus qui se révoltent contre la violence des États-nation.

En tant que membre de multiples organisations de justice pour les migrants, nous sommes quotidiennement témoins et entendons parler de l’incarcération indéfinie de migrants et de réfugiés. Nous entendons régulièrement des histoires horribles de ségrégation, de fausses couches, de tentatives de suicide, de manque d’accès à des avocats ou à l’aide juridique, de refus de visites, d’absence de services de traduction, et plus.

La lutte contre la criminalisation des pauvres, des opprimé.e.s, des réfugié.e.s et contre les peines de perpétuité doit être au cœur de tout changement politique et économique. Ces changements profiteront aux travailleurs et à leurs collectivités, ou aux pauvres, qu’ils travaillent ou non, et à leurs collectivités.

Nous offrons notre solidarité pour toutes celles et tous ceux qui, courageusement, luttent contre les prisons et l’enfermement de toutes celles et tous ceux qui sont considérés comme des « criminels » ou des « illégaux » dans ce système injuste.

Tombent les murs ! Fin aux frontières ! Abolition carcérale !

Dragon Noir feu aux prisons
Dragon Noir – https://abaslescra.noblogs.org

À lire et à partager :

Compilation de témoignages de personnes réfugiées enfermées au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Sète.

Voix et combats de l’intérieur, solidarités à l’extérieur pour entraver la machine à expulser.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nathalie Peronny.


Photographie de couverture : © Fabe Collage, Unsplash.