J’imagine une forêt…

L'Arbre de Vie - Klimt (détail)Comment l’autorité peut-elle être exercée dans un mouvement qui rejette toute forme d’autorité ? « Quiconque n’est pas moi est un agent de répression qui s’exerce à mon égard », disait le graffiti — moins connu — de mai 68. Individualisme forcené, rendant presque impossible tout leadership et, finalement, le vivre ensemble. Car, bien que nos luttes soient contre le système d’autorité, pour que celles-ci ne soient point vaines il nous faut nous rassembler autour d’un guide, une ligne directrice qui coordonnerait nos élans disparates et sauvages. Bien sûr, ce ne sera pas une personne, mais peut-être une entité symbolique, un tronc commun autour duquel se grefferaient nos multiples revendications.

Continue reading « J’imagine une forêt… »

JT de la Parisienne Libérée – « Ni loi, ni travail ! »

Le JT de la Parisienne LibéréeLe journal de 20h de la Parisienne Libérée, celui que vous ne verrez JAMAIS à la tv. Au sommaire de cette édition : les manifestations contre la loi El Khomri ; Candice s’adresse à la jeunesse : « alors comme ça on manifeste ? », la réforme pénale, la Loi Urvoas, les violences policières à Calais et un soleil irradiant sur la filière nucléaire. Belle journée !

Continue reading « JT de la Parisienne Libérée – « Ni loi, ni travail ! » »

L’Art involontaire du nettoyage urbain

Arts involontaires du nettoyage urbainLa fin des années 60 a vu émerger un nouveau type de graffiti, à la bombe de peinture. Cet usage détourné d’aérosols voués aux carrosseries automobiles a révolutionné les écritures murales à partir du printemps 68 et permis l’essor des tags et autres maxi-calligraphies tout au long des seventies jusqu’à aujourd’hui. À moins que l’inventivité n’ait entre-temps changé de bord. Car c’est désormais la lutte anti-graffiti qui, au nom de la salubrité publique et de la civilité urbaine, bénéficie d’une inventivité technologique sans temps mort ni entraves.

Continue reading « L’Art involontaire du nettoyage urbain »

Idéal qui germe sous nos pas, sous nos voix

Violences policièresL’état d’urgence en France a été prolongé jusqu’au 26 mai prochain. Incivilités, fraude ou acte terroriste, on y retrouve toutes sortes de délits dans un imbroglio chaotique. Les amalgames sont grossiers et révélateurs de la politique socialiste de notre époque, laquelle joue aujourd’hui le jeu de la droite et des extrêmes. Les multiples lois votées sous prétexte d’« antiterrorisme » n’ont abouti qu’à plus de fichages ADN, plus de surveillance, de prison pour les fraudeurs, de répression pour les mineurs, etc. Ces lois iniques sont promulguées avec un objectif unique, celui de criminaliser les quartiers populaires, les pauvres ou les mouvements sociaux et d’empêcher ainsi toute forme de contestation.
Continue reading « Idéal qui germe sous nos pas, sous nos voix »

La Bouillabaise

typo Révolution ZeKLa Bouillabaise, ce n’est pas une recette de cuisine dont on aurait mal orthographié le nom, c’est un texte anarchiste rédigé le 14 Juillet 1989, à l’occasion du bicentenaire de la Révolution Française. Ouvertement anti Républicain, c’est une parodie argotique du célèbre — mais très controversé — hymne national Français, La Marseillaise.
Continue reading « La Bouillabaise »

La dimension Sociale de l’art : Tactique d’Opposition Politique !

Graffiti Artiste encagé © ZeKDe récentes études sur la condition humaine attestent d’un malaise général, qui s’accroît avec le développement des sociétés contemporaines. Face à l’aliénation des temps présents, il reste l’espoir. Et l’Art peut être source d’espérance. Ce texte n’a pas pour vocation de réécrire l’histoire de l’Art, mais de présenter une théorie au sujet de la naissance de « résistances artistiques », face aux aberrations de notre monde contemporain.

Continue reading « La dimension Sociale de l’art : Tactique d’Opposition Politique ! »