Zapatista EZLN

Projection du film “L’intérêt général et Moi” – ZAD de NDDL

Affiche du film L'Intérêt Général et MoiJeudi 14 Juin à 22h, Projection à la Wardine (ZAD de Notre-Dame-des-Landes) du film « L’intérêt général et moi » de Sophie Metrich et Julien Milanesi. En explorant les grands projets d’infrastructures que sont l’aéroport de Notre Dame des Landes, LGV Sud-Ouest et l’autoroute A65, les deux réalisateurs interrogent de façon sensible et intelligente sur la question : comment, au juste, se forge aujourd’hui en France cette notion d’intérêt général ?

Une autoroute construite mais vide (l’A65 Langon-Pau), un projet ferroviaire pharaonique (la LGV Sud-Ouest), un projet d’aéroport vieux de plus de 40 ans (Notre-Dame-des-Landes). Sous les mégatonnes de bitume et de béton de ces infrastructures, des vies, des territoires, des espaces naturels sacrifiés ou sacrifiable, au nom de « l’intérêt général ». Mais qui détermine l’intérêt général ? Comment ? Un film sur la démocratie des grands projets, sur la façon dont on prend et ressent ce type de décisions, aujourd’hui, en France.

« Il s’agit d’un documentaire sur le juste milieu entre intérêt local, décision étatique, mais aussi aménagement du territoire ou absurdité administrative. (…) C’est un sujet, franchement, qui interpelle ! » (La Chaîne Parlementaire)

« Derrière une réflexion de politique appliquée sur l’intérêt général, intérêt privé et intérêt supérieur, se dessine la remise en cause d’un fonctionnement dit démocratique et d’un mode de vie qui s’essouffle« . (Politis)

« On l’aura compris, les réalisateurs ont clairement choisi leur camp. Mais ce n’est pas tant celui de l’opposition systématique aux grands projets que l’appel à mettre fin à la confiscation d’un débat démocratique nécessaire autour de choix qui engagent profondément toute la société. Et en passant à arrêter de croire à un supposé intérêt général dépassant la contradiction des intérêts et visions du monde particuliers, et que seuls quelques élus seraient capables de discerner. Un vaste projet qui pour le coup apparaît indispensable.« (Alterecoplus)

« L’Intérêt général et moi est un film engagé au côté des opposants aux grands projets d’aménagement. C’est aussi un formidable témoignage de la transition écologique, économique et sociale en cours. » (Sciences et Avenir)

« Un film original, à la fois ludique et artistique. » (Consoglobe)

« En résumé, « L’Intérêt général et moi » est un film citoyen, didactique et original de nature à provoquer des débats. » (L’ESSentiel)

> Source : Article initialement paru, sous une forme un peu différente, sur Zad.nadir.org