Fausses rumeurs presque vraies

Avant la Lettre…

Hypothèse 1 :

Tous des youyous. Des grands patrons. Des gars d’l’arnaque. De vrais de vrais. Et quand ça va être la baston et qu’les pavetons s’prendront pour des nuages, comme d’hab’ la rnoucha nous tombera sur l’paletot. Mais là nos ardoises vont prendre une avène ! Va y’avoir du grabuge. Fini l’appel du large ! Y vont nous jarreter la Belle des Belles, à lui faire bouffer son acte de naissance. Ouais, pour ces pharos et autres badingouins qu’sont au pouvoir, c’est pour nous qu’le four chauffe… À c’tarif là not’ bureau de tabac s’ra bientôt l’bagneux des fachos !

Hypothèse 2 :

Ça va péter ! Un vrai barouf ! On va s’prendre une carte de visite et ça va taper comme un Chinois ! Ou bien c’est l’caïdat qui va nous descendre sur le coin d’la tronche ! Qu’on soit du trou ou Versailleux on va s’faire aplatir ! Les pavés s’ront couleur résineux. « Vaut mieux s’planquer dans ton pav en bord du TER plutôt qu’bouffer les pissenlits par la racine, qu’y disent comme ça ». Les besognards, à Babylone, soit tu la boucle et tu fous l’antipuant soit t’es H.L.L et c’est la taule !

Hypothèse 3 :

Cézigue, l’autre dabe, c’lui qu’y z’appellent grand Manitou, il a pas inventé l’eau chaude ! Trop le bulbe à reluquer les biftons. Mais tellement qu’il est de l’arcan l’est à côté de ses pompes. L’est encore à s’dire qu’y faudrait pas qu’y chope la crève ! Et y’a de l’afflure à s’faire ! Alors les totos et le toutime, peuh ! Tu penses bien qu’c’est pas ses emmerdes…


— On en r’parle tantôt les aminches ? …