Ebru Timtik… Me êfu bike !

Par : La Rédaction

L’avocate kurde Ebru Timkit est décédée le 27 août dans un hôpital d’Istanbul. Son cœur s’est arrêté de battre après 238 jours de grève de la faim. Elle demandait un procès équitable.

Timtik a été condamné en mars 2019 à 13 ans et six mois de prison pour « appartenance à une organisation terroriste ». 17 avocats ont été condamnés en vertu de la législation « antiterroriste » turque à un total de 159 années de prison, au terme d’un procès controversé au cours duquel la défense avait dénoncé la falsification évidente des preuves et le fait que le tribunal ait accepté des témoignages anonymes.

Réclamant un procès équitable, Ebru Timkit avait entamé une grève de la faim le 2 janvier, suivie un mois plus tard par son collègue et ami Aytaç Ünsal. Ce dernier continue de se battre, mais son état est jugé extrêmement grave.

Le 14 août, la Cour suprême turque a rejeté la demande de libération des deux avocats emprisonné·e·s. L’Institut de médecine légale avait pourtant indiqué que leur état de santé était incompatible avec un emprisonnement. Malgré cela et contre l’avis de deux hôpitaux d’Istanbul, Timkit et Ünsal furent maintenus en détention. Comble de l’abomination, la Cour suprême a affirmé qu’il n’existait « aucune information permettant de penser que leur vie était en danger. »

Helin Bölek, Mustafa Koçak, Ibrahim Gökçek, trois musiciens du collectif Grup Yorum, sont également décédés en Turquie en avril et mai derniers après de longues grèves de la faim.

Ey welatê min… Me êfu bike !