Derrière les écrans noirs

babel gafam

Derrière les écrans noirs, au cœur des faisceaux et des ombres, il y a un nuage de données, électrique et glacial. Dans cet espace illimité où l’on numérise l’horizon, on invente un demain bien réel… condamné au virtuel. Derrière les écrans noirs, il y a des orgies de chiffres qui dupliquent des abîmes d’émotions de synthèse. Auprès de catacombes d’éclairs et d’octets perdues dans l’infini.

Voici les premières notes.
Et puis il y a nous… les humains.

Continue reading « Derrière les écrans noirs »

Choses vues : une prophétique observation

Oeil photo ValK Nantes

« Hier, 22 février, j’allais à la Chambre des pairs. Il faisait beau et très froid, malgré le soleil et midi. Je vis venir rue de Tournon un homme que deux soldats emmenaient. Cet homme était blond, pâle, maigre, hagard ; trente ans à peu près, un pantalon de grosse toile, les pieds nus et écorchés dans des sabots avec des linges sanglants roulés autour des chevilles pour tenir lieu de bas ; une blouse courte et souillée de boue derrière le dos, ce qui indiquait qu’il couchait habituellement sur le pavé, la tête nue et hérissée. Il avait sous le bras un pain. Le peuple disait autour de lui qu’il avait volé ce pain et que c’était à cause de cela qu’on l’emmenait. En passant devant la caserne de gendarmerie, un des soldats y entra et l’homme resta à la porte, gardé par l’autre soldat.

Continue reading « Choses vues : une prophétique observation »

Ce Matin

Nous voulons Transmettre un message. Émettre un songe rêve-vindicatif.

Puisque c’est l’illusion qui vous sied, nous voulons crier que c’est le réalisme-magique qui nous anime. Que des étoiles-filantes ont traversé nos caboches comme des pensées-lumières & que nous avons résisté dans le froid de la nuit, en nous blottissant les unes contre les autres. À part les souffles des vents, les seuls langages que nous connaissions encore aujourd’hui sont ceux de la Nature, du dessin, de la lettre & du trait. Les métaphores sont nos alliées, car nous avons compris que, quelle que soit la forme de la pyramide l’ombre diminue suivant l’ascension. Alors, d’un geste du poignet nous clamons cette Vérité Réelle d’une impression texte-stylisée.

C’est un peu comme un poème que l’on récite vers l’infini, perdu dans le Désert des Bruits. Une image, un mot. Un mirage au milieu du tumulte. Nous revendiquons notre Pouvoir de déclarer notre flemme à une ère que nous jugeons inféconde, épuisée & moribonde.

Nous revendiquons le droit de transmettre ces couleurs qui sont aussi les vôtres, mais que vous avez simplement oubliées. Nous souhaitons vous procurer un peu de cette Poussière & de cette Lumière que nous avons fait pousser dans nos Jardins Imaginaires Émotionnels. Par un abus de pouvoir de séduction, nous imposons notre Désir de vous faire entrevoir, l’espace d’un instant, autre chose que l’image-inerte de la Géométrie Pure & des barbouillages d’octets un peu idiots. Nous souhaitons métamorphoser vos natures-mortes en quelque chose qui vous ravit — et qui vous ravive — enfin le cœur.

Puis,
Nous revendiquons le droit de froisser même le plus droit des uniformes !
Ne serait-ce qu’un instant ?

Ce matin.
Réellement, c’est ce qui nous anime.

––
ZeK, par une belle mâtinée.

Lettre de Grèce à la Jeunesse manifestante en France

Tolbiac la situation est excellente« Chèr-es camarades,
Vos mobilisations constituent le phare pour toute la jeunesse de l’Europe, qui, aujourd’hui est frappée de l’attaque des gouvernements réactionnaires, ainsi que de l’Union Européenne et du FMI. Avec cette lettre nous voulons exprimer notre solidarité internationaliste indéfectible. Nous voulons apprendre par vos luttes, coordonner notre pas avec le vôtre.

Continue reading « Lettre de Grèce à la Jeunesse manifestante en France »