Réflexions sur l’Antispécisme

Die grossen blauen Pferde

Je soutiens qu’il ne peut y avoir aucune raison – hormis le désir égoïste de préserver les privilèges du groupe exploiteur – de refuser d’étendre le principe fondamental d’égalité de considération des intérêts aux membres des autres espèces.

— Peter Singer, in « Animal Liberation » (1975).

Je trouve que l’argumentaire rationnel des spécistes est bien pauvre en vérité. Ils ne s’embarrassent que rarement de trouver des arguments pour faire valoir leur « vérité » et ils s’occupent peu d’examiner les arguments des antispécistes. Pour eux, le fait de faire de l’élevage — de maintenir des animaux dans un état de servitude comme de simples outils que l’on jette et remplace une fois qu’ils ne fonctionnent plus — se passe de justifications. Leur seule réponse qu’ils connaissent est : « C’est comme ça, nous avons besoin de manger de la viande. Point final. » Pourquoi maintenir cet état de servitude ? Parce que. Parce que l’immense majorité des humains fait partie des oppresseurs. C’est ce caractère « évident » qui est l’obstacle principal auquel se confronte l’antispéciste.

Continue reading « Réflexions sur l’Antispécisme »

G7 & Camp Climat : comment la NON-VIOLENCE protège l’État et les politiques écocidaires ?

Kota Garut Indonesia

Le week-end dernier c’était le G7 à Biarritz. Comme chaque année, les 7 chefs d’État des plus grandes puissances économiques mondiales se sont réunis pour continuer d’asseoir leur domination sur le reste du monde. En parallèle, un contre-sommet était organisé à 34 kilomètres de Biarritz pour dénoncer l’inaction de ces sept pays en matière d’écologie, de démocratie et de justice sociale. Ce contre-sommet fut organisé par des associations qui se revendiquaient non-violentes.

En d’autres termes, les actions proposées par ce contre-G7 étaient essentiellement symboliques et ont donc très peu dérangé les chefs d’État et leurs réunions. Ce n’est pas tant qu’ils n’ont pas réussi à déranger ce sommet, ils ne l’ont simplement pas voulu !

Continue reading « G7 & Camp Climat : comment la NON-VIOLENCE protège l’État et les politiques écocidaires ? »

On passe au plan « B »… ure

pochoir plan Bure Cigéo

Bure est un joli petit village champêtre de la Meuse, un lieu de verdure bucolique où il fait bon vivre. Sous ses sols verdoyants, on trouve une immense concrétion argileuse et c’est à cet endroit, à six-cents mètres sous terre que l’ANDRA a décidé de bâtir la poubelle nucléaire CIGEO.

CIGÉO : la poubelle nucléaire

Sous ce curieux acronyme se cache un complexe d’enfouissement de déchets hautement radioactifs, les plus durables de nos centrales nucléaires Françaises. À terme, CIGÉO deviendra la plus importante poubelle nucléaire de toute l’Europe ! Nos dirigeants, ne savant que faire de ces déchets ont décidé, sans aucune concertation publique, de les enfouir à cet endroit dans un complexe high-tech censé pouvoir résister à l’épreuve d’une centaine de millénaires !

Continue reading « On passe au plan « B »… ure »

Des Arbres et Nous

Forêt de pins et lumière du soleil levant

 

Comprendre la forêt selon sa vraie Nature est la chose la plus importante pour que continue de vivre l’harmonie qui existe entre l’Arbre et l’être humain. Quoique l’espérance de vie des humain·e·s demeure rigoureusement moindre en comparaison de nos voisins sylvestres, l’architecture et la vie des arbres sont similaires à celles des humain·e·s en de nombreux aspects. De la graine à l’arbre, la notion de patience est primordiale.

« L’arbre est un artiste de la lenteur », expliquait Ernst Zürcher, professeur et chercheur en chronobiologie à la Haute École bernoise. Dès sa première année, une graine donnera naissance à un arbrisseau d’une quinzaine de centimètres tout au plus. Il lui faudra trente, quarante ou cinquante ans pour grandir et arriver en phase de maturité. Alors, il pourra créer ses fleurs ou ses fruits. Tel l’humain·e, à ce stade de jeunesse succède une période de maturité, suivi d’un très long épisode d’âge adulte durant lequel il prendra de l’ampleur et où il sera capable de se multiplier, d’essaimer et d’être extrêmement généreux avec sa descendance.

Continue reading « Des Arbres et Nous »