L’autorité de la police, c’est sa légitimité

Police partout justice nulle part

Est-il absurde de rêver d’une police non autoritaire ? Un slogan lapidaire a tranché la question : « CRS, SS ». Il y a pourtant deux manières de concevoir l’autorité. Soit comme un certain style, vertical et viril, dans l’exercice de la force : montrer qu’on en a. Soit comme le contraire : avoir de l’autorité, c’est se faire obéir sans recourir à la force. Sur le premier point, la police française en connaît un rayon. Sur le deuxième, moins : il est grand temps qu’elle s’y mette.

Un flic est au sens du droit pénal un « dépositaire de l’autorité publique ». À l’expression « agent de la force publique » s’est substituée et généralisée celle de « dépositaire de l’autorité publique ». Être agent de la force publique, c’est être simple exécutant de la force. Dépositaire de l’autorité publique, le flic devient le plein titulaire de la puissance publique, puissance qui s’épanouit dans toute sa plénitude et ne se réduit plus à sa simple instrumentalité, la force physique. Dépositaire et non plus agent, il décide de la force qu’il emploie et n’est plus seulement son instrument. La qualification pénale du flic veut durcir l’autorité dont il est le représentant, mais le projette dans le même temps dans un horizon de responsabilité individuelle qui permet d’autant moins au flic de s’exonérer de ses responsabilités.

Continue reading « L’autorité de la police, c’est sa légitimité »

Le Monde n’est pas Blanc ! C’est la couleur du Pouvoir…

All lives matter

On ne peut pas changer tout ce que l’on affronte mais rien ne peut changer tant qu’on ne l’affronte pas.
— James Baldwin, “I’m not your negro” (2016)

L’idée d’un « racisme anti-Blancs » empêche de penser. L’esprit se trouve comme sidéré face à cette notion dont chacun perçoit confusément le caractère antinomique, sans oser pourtant contester qu’elle puisse exister. À quel titre les injures « sale Blanc », « sale Français », « face de craie » seraient-elles en effet moins condamnables que « sale Nègre », « bougnoule » ou « youpin » ? Pourtant, on sent bien que quelque chose « ne colle pas ». Phénomène historique, politique, social, le racisme déborde bien au-delà du cadre étroit de sa définition juridique et les questions de racisme et de « racisme anti-blancs » ne peuvent être dissociées des rapports de forces et de domination qui gouvernent l’histoire des sociétés humaines occidentales à travers les siècles.
Continue reading « Le Monde n’est pas Blanc ! C’est la couleur du Pouvoir… »

Explore freely the dangerous forests of Life

Ne pas chercher ce qui est simple à obtenir.
Ne pas chercher à suivre la multitude.

Toute barrière qui nous protège de l’extérieur est une prison…
Prenons soin de nos meutes.

Dirigeons-nous, à notre guise, sur cette planète
Et parcourons les chemins que nous choisissons.

Explorons librement les dangereuses forêts de la Vie.
Louves et loups n’attendent que nous pour grandir le clan !

ZEKA (1ermai 2020)

L’Europe abandonne une application open source contre Covid-19

Quantum calculator

Carmela Troncoso était l’ingénieur en charge d’un projet Bluetooth open-source, sans tracking, pour traiter le problème de covid-19. Il s’agissait d’une technologie différente à celle proposée par Google et Apple, lesquels œuvrent de concert au déploiement d’une nouvelle infrastructure technologique.

Note importante : Cet article, initialement paru dans El Salto, un journal d’investigation libre (Espagne), n’a pas été publié pour alimenter la polémique. Qu’ils soient open-source, portés par des instances collectives démocratiques ou à l’initiative de gouvernements totalitaires, nous demeurons à jamais opposés à tous outils technologiques visant à identifier les chaînes de transmission et suivre en temps réel les déplacements des populations.

Carmela Troncoso répond à El Salto par appel vidéo depuis la Suisse. elle explique qu’elle dirigeait depuis plusieurs semaines l’équipe de conception d’un protocole visant à réaliser un système de prévention des infections au covid-19 sans tracking ni tracing. DP-3P, le nom du protocole, a été commandé par le Pan-European Proximity Tracking Consortium for Privacy, Pepp-Pt, un conglomérat de sociétés et d’universités qui ont uni leurs forces pour développer une application pour lutter contre la propagation du virus. Le gouvernement espagnol avait annoncé son soutien au projet. L’Europe vient de l’abandonner au profit d’une solution de tracking proposée par les géants du capitalisme numérique, Google et Apple…

Continue reading « L’Europe abandonne une application open source contre Covid-19 »

5G : menace pour la santé publique et l’environnement

5G nouvelle menace pour nos territoires

Selon la Loi n° 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques, la première mesure était : « l’instauration d’une procédure d’information des maires et des habitants en amont de l’implantation d’antennes-relais et la création d’une instance de concertation le cas échéant. »

Or dans le cadre de la Loi d’État d’urgence sanitaire, le Gouvernement a pris, par ordonnance n°2020-320 du 25 mars 2020, des dispositions dérogatoires concernant les antennes-relais et émetteurs radioélectriques, pour faire face à l’accroissement de l’usage du numérique. Concrètement, l’article 1 permet de déroger aux règles habituelles imposées par le code de l’urbanisme, de ne pas informer les maires de l’installation d’antennes-relais, et donc, in fine, le reste de la population. L’article 2 permet également aux opérateurs de se passer de l’accord de l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR).

LIRE À CE SUJET :

« Sous prétexte de se prémunir contre la montée en charge des réseaux, il s’agit d’une véritable aubaine pour les opérateurs qui pourront, en toute discrétion, augmenter la puissance d’antennes, couvrir à peu de frais les zones blanches ou grises, voire anticiper le déploiement de la 5G », s’alarment, dans un communiqué commun, les associations PRIARTEM (Pour une réglementation des antennes relais de téléphonie mobile), France Nature Environnement (FNE), le CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales laïques) et Agir pour l’Environnement.

Continue reading « 5G : menace pour la santé publique et l’environnement »

Shut the power !

Shut the Power

La réglementation pour lutter contre la pandémie de COVID-19 entraîne de nombreux couvre-feux dans certaines villes, une interdiction de contact, la distanciation sociale imposée et d’autres mesures liberticides sans précédent tant par leur nature que par la rapidité de leur mise en œuvre.

Ces mesures politiques sont toujours accompagnées par un langage martial. Qu’on l’accepte ou qu’on le déplore, c’est la gestion de la crise par la Chine qui a dicté ces « règles » sanitaires. Mais faut-il rappeler que la Chine demeure une dictature qui surveille et contrôle la totalité de ses citoyen·ne·s, interdit toute contestation publique et punit sévèrement quiconque violerait les « règles » établies par l’élite communiste-capitaliste ? L’isolement de millions de citoyen·ne·s ne peut être réalisé que dans un système totalitaire efficace. Or le modèle de confinement chinois est devenu, à court terme, un modèle pour les gouvernements du reste du monde. Début janvier, de telles mesures liberticides étaient encore dénoncées comme totalitaires et violant les droits fondamentaux des êtres humains. Trois mois plus tard, ces mesures deviennent la norme et semblent s’enraciner désormais durablement dans les politiques d’autres régions du monde sous des formes modifiées.

Comment une pandémie peut-elle déclencher de tels programmes d’urgence et des mesures drastiques à l’échelle planétaire, là où l’effondrement climatique ne peut pas ? Cette question se doit d’être posée.

Continue reading « Shut the power ! »

La Peur : virus sécuritaire

carnivorous

À partir du constat largement partagé selon lequel « le monde est dangereux », les dispositifs de coercition se sont considérablement renforcés, et cela est d’autant plus vrai avec la crise sanitaire actuelle. Il est flagrant, à l’heure où nous écrivons ces mots, que l’« insécurité » contre laquelle l’État veut s’édifier est celle de nos corps, de notre santé physique, psychique et mentale, et beaucoup moins la précarité sociale, laquelle bien que déjà catastrophique ne cesse de s’accroître avec le confinement. Si l’on accorde à Zigmunt Bauman que la « vulnérabilité et l’incertitude humaines sont les fondements de tout pouvoir politique », il ne s’agit plus pour l’État de justifier son autorité par la protection qu’il accorde en regard des pénuries alimentaires ou des violences du marché engendrées par la crise, mais de légitimer, et d’accroître, son pouvoir par le recours théâtralisé à une « peur officielle » provoquée par le virus et transmise jusqu’aux recoins les plus éloignés des mondes « civilisés. »

Dramatisation de l’insécurité des corps

On dira qu’il s’agit de la même illusion qui consiste à croire dans la fonction protectrice de l’État, en lui conférant la charge invraisemblable de parer aux incertitudes de l’existence. Mais, là où l’État était confronté à la société comme à un interlocuteur qui interrogeait son autorité, l’État sécuritaire ne donne plus que deux directions possibles : la « menace » d’une crise sanitaire et économique sans précédent et celle des citoyen·ne·s recentré·e·s sur leurs peurs. D’un côté le modèle du conflit, de l’autre celui de la « guerre ». Cette dramatisation de l’insécurité des corps et l’exagération de l’insécurité économique n’a pas d’autre objectif : nous faire oublier l’autorité et restaurer la puissance.

Continue reading « La Peur : virus sécuritaire »

Ce que l’on ressent – Journaux des Invisibles

bouche de soleil

Pour nombre d’entre nous, le « confinement » n’est qu’un autre « emprisonnement ». Parce que sortir une fois pas semaine lorsqu’on vit au cœur d’un Pandémonium, dans un enfer à la figure de tombe où chaque centimètre carré compte, c’est une histoire que l’on préfère ne pas raconter aux autres… Cette histoire, — mais quelques belles aussi — iels la raconte ici, dans ce journal des invisibles…
Continue reading « Ce que l’on ressent – Journaux des Invisibles »

[COVID-19] 9 Lignes directrices pour une politique féministe

Key Focus Areas for a Feminist Policy

Il est essentiel que les gouvernements utilisent une approche fondée sur les droits humains pour garantir que chaque femme a accès aux informations, aux systèmes de soutien et aux ressources nécessaires pendant la crise actuelle.

Nous avons reconnu neuf domaines prioritaires à considérer dans le contexte de la crise COVID-19. Ils sont énumérés ci-dessous avec une brève description des défis potentiels et des recommandations qui prennent en compte les expériences vécues des personnes en position vulnérable — en particulier les femmes et les filles qui subissent un impact disproportionné en raison de leur sexe, de leur genre et de leur orientation sexuelle — et orientent les décideurs politiques vers des solutions qui n’exarcerberont pas leurs vulnérabilités ou amplifieront les inégalités existantes et qui garantiront leurs droits fondamentaux.

Ces lignes directrices ne remplacent pas l’engagement des femmes et des filles et d’autres communautés marginalisées dans la prise de décisions, mais justifient la consultation et la diversité des dirigeant·e·s.

Continue reading « [COVID-19] 9 Lignes directrices pour une politique féministe »

Confinement : contrôles, violences et discriminations !

ACAB

Les quartiers populaires sont désignés, notamment par l’extrême droite, comme des zones où le confinement serait moins respecté. Les contrôles n’ont pourtant rien révélé de tel, à ce stade. La vigilance y est de mise à l’égard des forces de l’ordre.

Vendredi soir, la porte-parole du ministère de l’intérieur, Camille Chaize, dressait un bilan chiffré des onze premiers jours de confinement : 4 300 000 contrôles ont été effectués en France, dont 260 000 ont conduit à des verbalisations.

Si cette période agit comme un révélateur des inégalités dans tous les domaines — logement, revenus, accès à la santé et à la technologie entre autres —, la question qui se pose est de savoir comment les forces de l’ordre font respecter le confinement partout sur le territoire ?

Continue reading « Confinement : contrôles, violences et discriminations ! »

« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes

Je suis irresponsable

[Reçu par mail – 20 mars 2020]

J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Je voulais réagir à l’air ambiant présent sur les plateaux télé, sur les conversations Facebook et même dans les bavardages entre ami.e.s. Une petite musique s’est doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Je trouve qu’il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.

Ce que je vais dire est pour le moment inaudible, inaudible parce que nous sommes recouvert·e·s du son des rappels à l’ordre infantilisants et des dénonciations pavées de bonnes intentions. Inaudible et pourtant essentiel.
Continue reading « « Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes »

Contre le virus, contre la peur : Solidarité et entraide !

mains de femmes et dhommes sur un tronc darbre

Pour soi. Pour les autres. Parce que la lutte doit continuer, maintenant et après. Pour foutre en l’air ce monde, mais sans précipiter la catastrophe.

  • Pour les personnel·le·s des hôpitaux qui depuis des nombreuses années déjà bossent dans des conditions dégradées et vont prendre des risques énormes avec des moyens dérisoires.
  • Pour toutes celles et tous ceux privé·e·s de leurs libertés parce que n’ayant pas les bons papiers ou ayant enfreint les lois faites d’abord pour réprimer les classes populaires.
  • Pour celles et ceux qui n’ont ni toit,ni travail, ni revenu et risquent de plonger encore plus dans la misère et l’isolement.
  • Pour celles et ceux qui n’ont pas de contrat de travail et se retrouve du jour au lendemain sans revenu.
  • Pour celles et ceux qui continuent de bosser à l’usine comme ailleurs parce que le télétravail n’existe pas. Il leur est demandé de poursuivre la production de bien et services inutiles mais ensuite de renoncer à leurs sociabilités.
  • Pour nos ami·e·s et proches n’ayant pas des systèmes immunitaires aussi solides que les nôtres.
  • Pour les gosses de pauvres dont les parents ne peuvent payer un soutien scolaire personnalisé, ni même un ordinateur pour recevoir les cours à distances le temps que les écoles fermeront.
  • Pour celleux qui vont se retrouver confiner avec des personnes qui les mettent en danger.

Continue reading « Contre le virus, contre la peur : Solidarité et entraide ! »

Monologue du Virus

Coronavirus Carnivorous

Faites taire, chers humains, tous vos ridicules appels à la guerre. Baissez les regards de vengeance que vous portez sur moi. Éteignez le halo de terreur dont vous entourez mon nom. Nous autres, virus, depuis le fond bactériel du monde, sommes le véritable continuum de la vie sur Terre. Sans nous, vous n’auriez jamais vu le jour, non plus que la première cellule.

« Je suis venu mettre à l’arrêt la machine dont vous ne trouviez pas le frein d’urgence. »

Continue reading « Monologue du Virus »

Discours des Puissants au reste du Monde

Discours des Puissants au reste du monde

Intermède Théât… râle

Ce texte est initialement paru — sous une forme un peu différente — dans un recueil de 13 lettres imaginaires, écrites en novembre 2015, suite aux attentats qui ont endeuillés la France à cette époque. Cynique, cruelle et sans espoir, cette tragédie en un acte puise en partie son inspiration du théâtre de l’absurde de Louis Calaferte et du « Discours à la Nation » du dramaturge militant italien Ascanio Celestini.

Continue reading « Discours des Puissants au reste du Monde »